Archives conférences

Les enfants bergers
par Hans Silvester

Le jeudi 8 octobre à 19h.Enfants_bergers

Présentation du dernier ouvrage du photographe Hans Silvester sur les enfants bergers de la vallée de l’Omo en Ethiopie. En collaboration avec la Galerie Pome Turbil, Art/espace.

 Hans Silvester, photographe.

 

 

 

 

 

 

La centralité de la femme chez les Gèlèdè
par Pierre Akpona

Le jeudi 11 juin à 19h, en présence de Son Excellence M. Jean Bio Chabi Orou, Ambassadeur de la délégation permanente du bénin auprès de l’Unesco

Le Genre Oral Gèlèdè, fait culturel majeur, caractéristique de l'aire culturelle yoruba-nago du Bénin, du Togo et du Nigéria structure et imprègne abondamment la vie communautaire de ces peuples et participe à la recherche de l'équilibre vital entre non seulement les hommes, mais aussi entre les différents éléments et créatures qui animent le monde. Au coeur de cette recherche de l'équilibre entre les deux versants de la vie, c'est-à-dire entre le monde phénoménal et le monde nouménal, (Ilé Ayé l'oja Orun n'ilé), entre l'altéré et l'inaltéré, se trouve IYA NLA, la Mère Primordiale. En effet, la femme occupe une place importante dans la pensée yoruba qui considère que le pouvoir physiologique dont elle est investie lui confère un rôle d'avant-garde dans la gestion de la cité.. Ainsi, les menstrues "èjè orun" sont considérées comme le sang du ciel. C'est pourquoi, pendant la période que dure la conception d'un enfant, la femme est considérée comme la personnification du ciel sur la terre. Au-delà de ce pour voir physiologique, la femme détient un pouvoir spirituel qui la place au commencement de la vie. C'est ce pouvoir ambivalent qui fait d'elle la détentrice du pouvoir de vie ou de mort que célèbre le Genre Oral Gèlèdè à travers le rituel qu'exécute le masque mâle (EFE), rituel au cours duquel il intercède auprès des IYAMI (les mères) pour que la vie devienne vie et qu'elles demeurent les sentinelles des espérances de vie en chaque être. La tradition orale gèlèdè est donc un rituel multidimensionnel dédié aux IYAMI (les mères) sans qui la vie n'existerait pas pour les apaiser. Au total, la femme est le personnage central du Genre Oral Gèlèdè à qui la communauté entière adresse des suppliques et des exhortations dans un élan de communion avec les forces qui sustentent tout ce qui existe à travers le rituel soutenu par les chants, les tambours et la danse parce qu'en pays yoruba, chanter, danser, c'est parler à Dieux, c'est faire un avec IYA NLA , c'est prier. Le gèlèdè est alors l'expression culturelle qui met l'art plastique et l'art oratoire au service de la vie grâce à un savant mélange de couleurs, de sons, de mouvements et un sur-codage de la langue dont le masque mâle (EFE) a le secret.

 

Pierre Akpona ,premier conseiller à la délégation permanente du Bénin auprès de l’Unesco

 

 

 

 

 

 

De la tradition orale à l’analyse scientifique… La fabrication des couleurs chez les yorubas
par Camille Romeggio et Cathy Vieillescazes

Le jeudi 4 juin à 19h.Prélèvement

Aujourd’hui brillantes et vives grâce aux acryliques les couleurs de la statuaire et des masques yoruba (Bénin, Nigéria) nous séduisent. Avant l’importation de pigments chimiques, quelles étaient leurs techniques anciennes de fabrication? C’est ce que le laboratoire d’Ingénierie de la restauration des patrimoines naturel et culturel d’Avignon, et Camille Romeggio, restauratrice, vont trouver à partir de prélèvements effectués sur des objets de la collection du musée africain. De là découle la découverte d’un patrimoine naturel très riche. Lors de la conférence seront montrées et expliquées la rencontre d’artisans béninois et les analyses scientifiques développées dans le cadre du doctorat de Louis Fagbohoun, en cotutelle avec l’université d’Abomey Calavi au Bénin.

 Camille Romeggio, conservation-restauration d'objets ethnographiques et d’œuvres peintes .

 Cathy Vieillescazes, professeur de chimie, université d’Avignon, UMR CNRS IMBE.

 

 

 

 

 

 

 Le Gèlèdè, passion d’un collectionneur 
par Jean-Yves Augel

 

JYA

Le jeudi 21 mai à 19h.

Jean-Yves Augel s’intéresse depuis une vingtaine d’années à l’art Africain ancien et contemporain. Habitué des musées, galeries et salles des ventes, des ateliers d’artistes (Frédéric Bruly Bouabré, Paul Ahyi, Amidou Dossou, Romuald Hazoumé, Dominique Zinkpé, Bruce Clarke…) ,des  marchands de Côte d’Ivoire, du Togo ou encore du Bénin, il  a notamment constitué une collection unique d’objets Gèlèdè ( masques, parures, tambours, accessoires…) anciens et contemporains.

 Depuis l’acquisition en 2002 d’un premier masque Gèlèdè dans une galerie  de Lomé, le collectionneur breton se passionne pour cette société principalement située au sud-est du Bénin, mais aussi au Nigéria et au Togo. Classé en 2001 par l’UNESCO au patrimoine immatériel de l’humanité, le genre oral Gèlèdè voue un culte aux « Mères » ancestrales et honore la puissance des femmes sur fond de chants, de danse, de sonorités. Les mascarades rythment les saisons (semailles, récoltes), les évènements heureux et les aléas de la vie.

 A l’occasion de sa conférence, Jean-Yves Augel évoquera la genèse de sa collection et commentera le Gèlèdè dans ses dimensions historiques et plus récentes.

Fleuron de la culture Yoruba, le Gèlèdè puise en effet ses racines dans la religion animiste et s’inscrit dans une riche tradition qui a évolué au fil du temps, inspirant nombre d’artistes africains contemporains : Cyprien Tokoudagba, Avokpo, Ives Pèdè, Euloge Glèlè… 

Masques rares et anciens, parures, instruments de musiques, peintures, sculptures, tentures et bien sûr photos de cérémonies de nuit et de jour illustreront le propos du conférencier.

 Jean-Yves Augel, collectionneur.

 

 

 

 

Le Musée de la Musique de Ouagadougou 

Musée de la musique Ouagadougou

Par Yacouba Sam

Le Musée Africain accueille en stage pendant un mois Yacouba Sam, président de l'Association des Amis du Musée de la Musique de Ouagadogou. Il nous présentera lors de cette conférence, le Musée de la Musique et ses activités.

 

Lire la suite...

 

 

 

>>Les Perles du Cameroun

Par Marie-Dominique Nenna

Perles Cameroun

La démonstration publique d’objets brodés de perles de verre et de cauris démontre une position sociale prestigieuse du propriétaire. Ces matériaux sont un symbole de richesse et de pouvoir dans de nombreuses régions d’Afrique centrale...

Lire la suite...

 

 

 

>>A la découverte de la pensée baoulé à travers les proverbes

blolo bian

Par Michel Carteron

Cette conférence a comme objectif original de présenter la culture Baoulé par le biais de la tradition orale. C’est à travers un ensemble de proverbes liés à la vie quotidienne, aux mythes d’origine, aux rapports sociaux que vous découvrirez la « pensée » baoulé de Côte d’Ivoire.

Lire la suite...

 

 

 

 

 

>>Monnaie du lien et royauté sacrée en Afrique

roi

Par Jean-Pierre Warnier

"Certains théoriciens considèrent que tout vecteur du lien social entre membres d’une même
société peut être considéré comme de la monnaie. Dans ce cas, toute société, même la plus
ancienne et la plus archaïque, possède une monnaie..."

Lire la suite...

 

 

>>Les Paléo-monnaies en Afrique de l'Ouest

paléo-monnaies

Par Olivier Cassat

"En Afrique, les échanges commerciaux se sont longtemps pratiqués à travers le système du troc. Mais, peu à peu, certaines denrées rares et très prisées devinrent des médiums d'échange : sel, noix de cola, or, perles, étoffes, objets métalliques...On parle alors pour certaines unités de compte, de paléo-monnaies."

Lire la suite...

 

 

 

 

Conférence Paul Aclinou>> Le vodou : un triptyque autour de l’Homme.

« Le premier, l’aspect artistique, est le volet qui se retrouve dans les musées le plus souvent. Il constitue un lien avec le monde extérieur au vodou, le monde occidental notamment. C’est à partir de ce lien que le concept d’art (pour l’art) est entré dans cette culture car la fonction première de la statuaire par exemple n’est pas d’ordre artistique. Il servait et sert encore de support symbolique au second volet...

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

>> Cultures urbaines au Sénégal : Une question entre « politique de la mémoire et mémoire du politique »

Le début des années 80 inaugure une rupture dans l’appréhension des sociétés politiques africaines. L’intérêt des chercheurs se tourne sur ce qui a été appelé les « modes d’expression populaires du politique ». Les jeunesses urbaines forgeront au cours de la décade suivante des visibilités tenaces dans les espaces publics en s’appropriant ses murs et en y réactualisant la querelle des pères des indépendances...

Lire la suite...

 

 

 

 

 

Conférence Loude>> Une narration, audition, lecture de Jean-Yves Loude, écrivain

Jean-Yves Loude livre un récit de voyage à partir de son ouvrage Coup de théâtre à Sao Tomé, publié aux éditions Actes Sud.

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

L'architecture afro-brésilienne >> L'architecture afro-brésilienne de Porto-Novo : projet de réhabilitation d'un patrimoine longtemps délaissé.

L'architecture afro-brésilienne, importée par les esclaves retournés en Afrique, occupe une place importante dans le paysage urbain de Porto-Novo...

Lire la suite...

 

 

 

 

 

Voir des sons en couleur : les toiles appliquées du royaume du Danhome>> Voir des sons en couleur : les toiles appliquées du royaume du Danhomè

Ce jeudi 18 avril, le Musée Africain invitait Joseph Adandé, historien de l'art...

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

Hangbé, Reine oubliée>> Hangbé, Reine oubliée, projection-conférence

Au mois de mars, le Musée Africain présentait le film Hangbé, Reine oubliée, du documentariste Arnaud Zohou.

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vaudou>> Le Vaudou, conférence-débat

Conférence de Michel Dujarier sur le vaudou au Bénin, suivi d'un débat.

Lire la suite...

Contact

Musée Africain

150, cours Gambetta

69361 LYON cedex 07

Tel : 04 78 61 60 98

info@musee-africain-lyon.org

 

Page Facebook du Musée

Visite Virtuelle

 

S'inscrire à la newsletter