Amis du Musée

 

A venir…

>> Octobre 2017

Botanique africaine et huiles essentielles : une prochaine conférence aux Amis du Musée à la rentrée d’octobre (date à préciser, nous interroger en septembre prochain).

>> Automne 2017

une nouvelle exposition au Musée, des conférences sur l’archéologie de l’Afrique Orientale, sur la pénétration chinoise en Afrique. Renseignez-vous…

Archives 2017

Spoiler

>> le 9 mars 2017

“Le chamanisme amazonien et la pratique de soins”

Le Dr P. Perrin, médecin addictologue lyonnais, membre de notre Association a présenté son expérience de soignant et d’initié au chamanisme amazonien. Au cours de nombreux séjours au Pérou, il a pu vivre l’expérience d’une pratique fondée sur le culte de la nature, le jeûne et l’usage de plantes permettant un retour sur soi-même et un traitement de troubles ou de désordres émotionnels.

Au cours de cette soirée, une écrivaine française ayant effectué le même parcours, Anne Sibran, a présenté son dernier ouvrage “L’enfance d’un chamane” (Gallimard).

[collapse]

Archives 2016

Spoiler

>> le 16 janvier 2016

Visite guidée de cette belle exposition au Musée Fabre de Montpellier . 160 pièces (masques, statues, objets…) nous ont conduits dans les sociétés initiatiques du Poro et du Sandogo, au Nord de la Côte d’Ivoire.

Pierre Boutin, membre de notre Association, nous fit deux semaines plus tard une conférence autour des forces et faiblesses de cette exposition.

>>  le 29 octobre 2016

L’ethnologue J.P. Warnier nous a parlé, lors d’une conférence, de la “globalisation des flux culturels : synergies, tensions, revendications”.

Spécialiste du Cameroun, J.P. Warnier, professeur honoraire à l’Université Paris-Descartes, a insisté sur le double mouvement de disparition des langues et des cultures, et en même temps de mondialisation des échanges culturels. Au-delà de l’image d’une homogénéisation de la culture mondiale, le conférencier a fait ressortir l’importance des identités culturelles et locales, et l’inégalité des échanges marchands de biens culturels selon les groupes sociaux et les pays. Il est l’auteur de “La Mondialisation de la culture” (La Découverte, 2008).

>> Automne 2016

Exposition temporaire “Objets d’amis, objets chéris” au Musée.

Une exposition a rassemblé du 14 septembre du 20 novembre 2016 un choix d’objets tirés des collections privées des adhérents de l’Association. Une trentaine d’œuvres ainsi que des objets provenant principalement du Mali, du Bénin et du Congo, tirés des trésors jalousement gardés par quelques collectionneurs. Ceux-ci ont commenté leur choix et raconté l’histoire souvent passionnante des objets auxquels ils sont attachés. Une exposition de beaux objets, une réflexion aussi sur ce qu’est une collection…

[collapse]

Archives 2015

Spoiler

>> 13 juin 2015

Visite du Musée des Civilisations à Saint-Rambert (Loire) : “A la rencontre de Madeleine Rousseau”

C’est à une découverte passionnante que nous a invités Danielle Maurice, historienne, spécialiste de Madeleine Rousseau (1895-1980), donatrice d’un fonds important d’objets africains au Musée de Saint-Rambert. Peintre, critique d’art, conférencière reconnue, M. Rousseau s’inscrit dans le mouvement d’éducation populaire lié au Front Populaire avec Jean Zay. Elle collabore à “l’Association Populaire des Amis des Musées” (APAM) en lien notamment avec Paul Rivet, directeur du Musée de l’Homme. Eblouie en 1938 par les objets provenant d’une malle venant d’Afrique, elle décide de démarrer une collection et l’Afrique est de plus en plus présente dans sa vie. Rédactrice de la revue “Le Musée Vivant” pendant de longues années, elle réunit dans son appartement parisien de jeunes artistes et des intellectuels africains ou anticolonialistes (Aimé Césaire, Sékou Touré, Cheikh Anta Diop…). Professeur à l’IDHEC, elle a comme élève entre autres Alain Resnais et Louis Malle. Personnalité entière et indépendante, elle suscite de nombreuses amitiés mais ses positions sur l’afrocentrisme soulèvent aussi de vives controverses. Collectionneuse pendant plus de vingt ans d’objets africains, elle est reconnue comme une autorité dans ce domaine. Elle lègue ce qui reste de sa collection, en 1966, à la commune de Saint-Rambert, où elle termine ses jours. Pionnière quelque peu oubliée des “arts premiers”, son souvenir est entretenu par ce Musée trop peu connu (qui mérite une visite), et par les travaux de Danielle Maurice, que l’Association remercie chaleureusement pour sa contribution. Le début de la journée avait été consacré à la visite du Musée d’Art Moderne de SaintEtienne, au lendemain du vernissage des cinq nouvelles expositions consacrées à l’Arte Povera et à plusieurs artistes italiens et stéphanois contemporains. Nous avons pris beaucoup de plaisir à découvrir ces œuvres toniques et ludiques.

>> février

LE FESTIN DE KADY

Un soir de février, Kady nous a fait découvrir la gastronomie malienne à la faveur d’un authentique repas du Mali : avec les pastels-surprises (petits chaussons farcis et frits), nous avons comparé la sauce rouge (douce) et la sauce verte (piquante). Le poulet en sauce était accompagné de fonio, une céréale royale au grain très fin, au goût subtil, servie lors des grandes occasions. Suivait un plat de poisson en sauce nadji accompagné de riz et de poutou bananes (plantain). Nous nous sommes familiarisés avec les quatre cuissons vapeur des céréales, où on rajoute dans la dernière, de la poudre de gombo. Comme desserts : un dégué de millet qui n’avait rien à envier avec le riz au lait de nos grands-mères et une profusion de beignets sucrés avant de terminer par l’infusion du Sahel (une décoction de kinkeliba). Ce dîner, chaleureusement préparé, nous a enrichis de connaissances nouvelles autour d’un bon repas partagé entre amis.

[collapse]